Aller directement au contenu.

Rubrique Livres

  1. Aurélien Bellanger
    3615 postmoderne

    C’est le roman dans le vent de cette rentrée 2012. Entre vrai-fausse encyclopédie scientifique et avant-garde littéraire, la Théorie de l’information, premier roman d’Aurélien Bellanger, se penche sur les aspirations technologiques du monde contemporain. Original, ambitieux mais lassant. Les années 1980 : arrivée du Minitel dans les foyers français, prouesse technologique alors…

    par

  2. Françoise Pirart, variation
    sur le thème de la passion

    Dans ce qui constitue (déjà !) son quinzième ouvrage, Françoise Pirart nous livre l’histoire d’un amour complexe et compliqué, dans un roman qui alterne les tons, se faufilant entre récit épistolaire au parfum de Liaisons dangereuses et relation d’aventures dans le Grand Nord sibérien aux accents de Jules Verne ou de Jack…

    par

  3. Les réseaux sociaux de lecteurs :
    la prescription
    à l’épreuve du Web

    Babelio, Booknode, Critiques libres, Sens critique... Comment ces nouveaux réseaux sociaux modifient-ils la communication autour du livre, les échanges entre lecteurs, la formulation et la circulation du jugement littéraire ? Cela fait quelques années maintenant que les réseaux sociaux de lecteurs réactivent la pratique des clubs de lecture sur internet. Babelio, Booknode,…

    par

  4. Saul Karoo,
    un artiste de la soif

    Les éditions Monsieur Toussaint Louverture balancent, une fois de plus, un (très gros) pavé dans notre mare. On est trempé jusqu’aux os. Et on en redemande. Il a fallu quinze ans à Karoo, le roman posthume de Steve Tesich, pour traverser l’Atlantique, et quelques pages à peine au lecteur pour faire le…

    par

  5. Georges Perec
    Ça a commencé comme ça

    Lorsque Perec disparaît, en 1982, son corpus romanesque est fixé, des Choses au Cabinet d’amateur. « 53 Jours », roman inachevé, servit ensuite de post-scriptum posthume. Le Condottière, le premier roman achevé (et refusé), tient lieu aujourd’hui de répétition générale a posteriori, comme une sorte de cahier des charges de l’œuvre à venir. On…

    par

  6. Mercedes Pinto,
    vivre debout

    Él de Mercedes Pinto est un classique malheureusement oublié, qui avait déjà inspiré le cinéaste Luis Buñuel. L’intelligente édition qu’on doit aujourd’hui aux Fondeurs de briques fait de ce court texte une fenêtre ouverte sur une multitude de destins qui imposent la lutte comme art de vivre. À l’abri d’un coffre enterré…

    par

  7. Jack Kerouac et William S. Burroughs,
    faux mouvement

    Soixante-trois ans : c’est le temps qu’aura mis le premier roman estampillé beat pour atterrir sur les étals des librairies anglophones, en 2008. Quatre ans plus tard, Gallimard publie la traduction française de cet opus, rédigé à quatre mains par Kerouac et Burroughs plus d’une décennie avant la parution de Sur la…

    par

  8. Donald Ray Pollock
    paints it black

    Dans ce premier roman coup de poing d’une violence outrancière qu’il publie à cinquante-huit ans, Donald Ray Pollock nous entraîne de l’Ohio à la Virginie-Occidentale dans l’Amérique profonde, depuis l’immédiate après-Deuxième Guerre mondiale jusqu’au conflit vietnamien pour une balade au bout de l’enfer… Bienvenue chez les j’tés ! Passons d’emblée sur la…

    par

  9. Alex Capus
    une succession de tableaux

    Perdus dans l’amoncellement des nouveautés de la rentrée littéraire, certains romans courent le risque de passer totalement inaperçus. Ils ne font pas toujours l’actualité et leur auteur n’est pas (encore) reconnu. Pourtant, certains de ces titres retiennent particulièrement l’attention, c’est le cas de Léon et Louise d’Alex Capus. Considérer les romans d’amour…

    par

  10. Caroline Lamarche,
    voyage en terres inconnues

    À tous ceux qui rêvent de voyages au cœur de terres lointaines, la Chienne de Naha de Caroline Lamarche promet de les entraîner loin, très loin de la petite Belgique. Au Mexique, avec un conte triqui pour fil rouge, l’instant présent plonge ses racines dans le passé et l’ici devient l’ailleurs, dénouant…

    par