Auteure, compositeure et interprète, Camille Pier se produit sous le pseudonyme de Nestor sur les scènes de cabaret, entre chanson, poésie et slam. Son répertoire de textes et de performances a pris en octobre 2012 la forme d’un one (wo)man show poético-musical intitulé Nestor à votre service.

Nestor (voix et ukulélé) est accompagnée par Pierre Ledent, alias Pierrel (contrebasse, beatbox), et Sophie De Beer, alias Teddy (violon, mandoline). Ce presque seul(e) en scène a été joué, par extraits et en totalité, selon des formules variables (solo, duo, trio) dans les cabarets de chanson, et de slam, lors de festivals féministes, LGBT, queer et poétiques, en Belgique et à l’étranger. Nestor est régulièrement invitée à présenter des cabarets, et programme des artistes queer lors de sa « carte blanche ».

Quel livre emporterez-vous cet été en vacances ?
Les Filles du Calvaire, de Pierre Combescot. Je l'avais déjà lu il y a cinq ans, mais il était retourné dans la bibliothèque de ma mère. Cet été, je n'y tenais plus, il fallait que je le récupère. Les personnages m'avaient suivie partout et, à la fois, ils me manquaient tellement ! Je le savoure au ralenti pour ne pas devoir vivre une séparation aussi rapide que la dernière fois.

Quelle serait la destination idéale pour vos vacances ?
En ce moment, je prépare un départ, détour, séjour du côté de Montréal. Alors je ne rêve qu'à ça ! Vacances, ou pas... Dans ce métier, les temps libres et ceux de turbin sont un peu indéfinissables. Le but serait d'aller y découvrir le slam, l'activité socio-culturelle queer, d'y rencontrer les poète/sses, les performeur/euses... Le rêve, quoi !

combescotQuelle activité culturelle (films, pièces, livres) retenez-vous de la saison qui vient de s'écouler ?

Quelle serait votre activité estivale préférée ?
La même que d'habitude : écrire ! Nous allons partir avec quelques auteur/es de chansons et parolier/ères pour un séjour d'écriture collective. Et il me tarde d'y être.

Cette année, le grand événement que je retiens, c'est le festival Contre/Bandes qui a eu lieu à Liège tout le mois d'octobre. Notamment, j'ai pu y voir le spectacle Red Shoes, dont le texte a été écrit par Christine Aventin. Splendide ! Ce fut également l'occasion de me frotter à de nouveaux exercices : programmation et présentation d'un cabaret queer à LaZone. J'y ai fait de merveilleuses rencontres issues de diverses disciplines, partagé mon travail et ma recherche avec d'autres artistes très investis par la question des genres, puisé de belles inspirations et partagé de grands moments !

Quels sont vos projets pour la rentrée ?
Mon spectacle poético-musial Nestor continuera de tourner sur les scènes de slam, poésie, chanson et cabaret. Mais je m'occupe également d'un nouveau projet, une conférence intitulée la Nature contre-nature, tout contre. Ce seule en scène parle de la vie sexuelle des animaux, en particulier les genres et de l'homosexualité. Nous l'avons écrite à deux : Léonor Palmeira, qui est chercheuse universitaire, en a compilé la matière et j'ai mis le tout en forme. Habituellement, je me produis sous le nom de Nestor. Mais ce one woman show est tenu par un tout nouveau personnage, Josie, un genre de scientifique folle habillée de plumes et de paillettes. Suite aux encouragements et aux propositions que nous avons reçus lors de la première, à la Zombie Queer Pride le 11 juin, nous avons de bonnes raisons de croire que ce sera la saison de Josie et de ses amis les animaux.