Aller directement au contenu.

Rubrique Scène

  1. @KFDA
    La posibilidad que desaparece frente al paisaje

    Tous les ingrédients y étaient : La posibilidad que desaparece frente al paisaje d’El Conde de Torrefiel est bel et bien un mélange de performance, de narration, de chorégraphie, de théâtre et de quelques autres formes encore. Un spectacle absurde, rythmé et précis.   Sur la forme, la vacuité et l’étendue de la…

    par

  2. La Beauté du désastre
    Disparaître et réapparaître

    La Beauté du désastre de Lara Ceulemans est la mise en scène d’une crise identitaire, le portrait d’une génération brisée, marquée par le doute et la déception. Alors que la vie semble tout lui offrir, Adrien, lassé par la société mais surtout par sa propre existence, décide un jour de partir, de…

    par

  3. Au courant
    Course à l’authenticité

    Dans une société où la mise en scène de soi et de son quotidien est jetée en pâture à nos « abonnés », « amis » et autres « followers » à coups de hashtag et de selfie, Kristien De Proost n’a qu’une ambition : se tirer le portrait de la manière la plus objective possible. Durant une heure…

    par

  4. Vol au-dessus
    d’un nid de zazous

    Dans les Enfants du soleil, les grondements politiques populaires pénètrent l’espace feutré de la maison bourgeoise. Retour en Russie pour Christophe Sermet, presque trois ans après Vania. On est chez Pavel Protassov, brillant scientifique et humaniste lunaire. Le nez dans les éprouvettes, il poursuit un objectif nébuleux lié la création d’une forme…

    par

  5. Sortir des jardins
    pour entrer dans la toundra

    Par les villages de Peter Handke est un texte à entendre et à réentendre. Il est joué jusqu’au 29 avril au Théâtre Océan Nord et on ne saurait trop vous conseiller d’y courir, de voir et d’écouter. « Joue le jeu. Menace le travail encore plus. Ne sois pas le personnage principal.…

    par

  6. Les Évènements
    Personne n’a envie
    de chanter tout le temps

    Les Évènements, mis en scène par Ramin Gray, reprend un acte meurtrier et dramatique, mais surtout une quête sinueuse vers une vérité qui n’existe peut-être pas.  Claire, pasteure et cheffe d’une chorale, met son corps et son âme au service d’une quête pour comprendre ce qui, d’emblée, semble incompréhensible : un jeune homme armé…

    par

  7. La matière dont sont
    faites les histoires

    Ascanio Celestini prend les planches en personne pour sa dernière création en Belgique, Dépaysement, pépite d’un théâtre social aussi modeste que truculent. Domenica vit des invendus du supermarché : elle se nourrit de jambon – périmé – de caviar, parfois – périmé aussi – de pâté – périmé. Chez elle, c’est tous les…

    par

  8. La maison de poupées
    de Madame Butterfly

    Avec Madame Butterfly de Giacomo Puccini, la Monnaie nous emmène dans une maison traditionnelle du Japon, posée sur son lit de pétales de cerisiers… « Cio Cio San, surnommée affectueusement “Butterfly”, est devenue geisha après que sa famille a sombré dans la pauvreté. L’entremetteur Goro la marie à Pinkerton, un officier de marine…

    par

  9. Pas pleurer
    Trop ou pas assez ?

    Pas pleurer est l’adaptation d’un roman de Lydie Salvayre. Elle y évoque, grâce au personnage de Montse, mère de la narratrice, la guerre civile espagnole, et particulièrement l'été 36 lorsque le pire et le meilleur deviennent possibles. En réponse au roman de Georges Bernanos les Grands Cimetières sous la Lune1, Lydie Salvayre décrit…

    par

  10. GAZ
    On oublie moins vite
    la douleur que le bonheur

    GAZ est un monologue, celui de la mère d’un terroriste qui a commis un attentat meurtrier au nom d’un idéal religieux. Tom Lanoye signait ce texte en 2015 pour le Théâtre Malpertuis dans le cadre de Gone West, événement culturel et artistique qui commémore la Première Guerre Mondiale.   En 2015, l’Europe n’a…

    par