Aller directement au contenu.

Rubrique Scène

  1. Botala Mindele
    Où est la limite
    entre dénonciation et caricature ?

    Botala Mindele – « Regarde l’Homme blanc » – est une représentation crue mais humoristique du racisme de l’homme européen envers l’homme africain, une discrimination chargée de haine et de mépris, liée inévitablement à la fascination et au désir. Ruben et Mathilde vivent à Kinshasa depuis trente ans et, contrairement à ce que l’on…

    par

  2. La convivialité
    à Avignon

    Juillet, festival d’Avignon. Le spectacle la Convivialité, de la compagnie Chantal & Bernadette, entre dans la mêlée. Jérôme Piron, l’un des porteurs de projet avec Arnaud Hoedt, relate ces vingt jours intenses de vie de tournée. On a laissé les familles derrière, on s’en veut un peu, mais on débarque à Avignon,…

    par

  3. Heaven is a place
    where nothing ever happens

    Un bonbon acidulé

    Pour leur travail de fin d’études, les étudiants du master en interprétation dramatique de l’INSAS nous emmènent dans le village quasi mythique de Salem. Heaven Is a Place Where Nothing Ever Happens est un spectacle trompeur, à l’apparence sucrée, enfantine, légère, mais cachant un fond satirique et pointu. Une nuit, un groupe…

    par

  4. Les Anormaux
    D’une urgente fatigue

    À l’ère du post-pacifisme, de la peur et de la normalisation exacerbée, TENTEZ L'EXPÉRIENCE DU TOTALITARISME. Le sage est certes un philosophe fatigué, mais il a parfois quelques intuitions géniales. Lorsque ça lui vient, inutile d’aller se coucher, il faut écouter, et enregistrer son monologue. Il dit : Le désastre a vraisemblablement trouvé…

    par

  5. BUG
    Alors disons
    que c’était mieux

    Entre le 6 et le 10 juin de cette année, le théâtre des Brigittines a accueilli le nouveau spectacle d’Ingrid von Wantoch Rekowski, BUG, une révision du quatuor à cordes où les corps deviendraient les instruments d'une partition diabolique. Leur quotidien est bien réglé. Ils répètent les mêmes gestes aux mêmes…

    par

  6. danse de nuit
    la danse parle,
    la nuit remue

    Pendant le Kunstenfestivaldesarts, Boris Charmatz était de passage au musée de la danse avec danse de nuit. C’était donc l’occasion de donner suite à une expérience vécue en 2015 lors du même festival, mais avec une autre pièce, Manger. À la fin de la représentation, une danseuse s’est appuyée sur moi pour…

    par

  7. Autòctonos
    Quintette pour danseuses
    et pianiste

    Dans son dernier spectacle Autòctonos, la chorégraphe argentine Ayelen Parolin critique une société individualiste où chacun et chacune devrait sans cesse être parfait.   Quatre danseuses interprètent la même partition sans jamais ni se répondre, ni se croiser, dévoilant le laid, le brutal, le lent et l'incompréhensible qui existe en chacun de…

    par

  8. Dans le 9-3,
    on ne dort pas !

    Alain Platel et les ballets C de la B étaient au MC 93 ce 25 mai pour une représentation de Nicht Schlafen (Pas dormir). L’occasion de quelques réflexions et d’autres rêves sur le rôle de la critique. Alain Platel : Beaucoup d’amis et de collègues qui nous ont rendu visite pendant les répétitions,…

    par

  9. @KFDA
    Staged ? Or not staged ?

    Ce jeudi 25 mai à 20h30, le Kunstenfestivaldesarts nous présente Maria Hassabi à La Raffinerie. Durant une heure et quart, la chorégraphe interroge la mise en scène grâce à l’acte spectaculaire, celle qui existe en amont de la représentation et celle perçue par le public. Le descriptif de Staged ? le dit…

    par

  10. @KFDA
    Tenemos que ser libres

    Mariano Pensotti, metteur en scène argentin, célèbre le centième anniversaire de la révolution russe. Alliant marionnette, théâtre et cinéma, son Arde brillante en los bosques de la noche explore les possibilités d'engagement politique à l'heure où l'idéologie communiste s'efface sur la scène internationale.   Choisissant le prisme du féminisme, le spectacle est…

    par