Un livre, un extrait, un commentaire : Karoo vous propose un autre regard sur les livres ! Aujourd’hui Mon dîner chez les cannibales de Ruwen Ogien.

En réalité, une justification philosophique de la légalisation du cannabis pourrait s’appuyer sur deux principes dont la compatibilité n’est pas évidente mais qui, au fond, se renforcent mutuellement : le droit du plus grand nombre d’accéder aux plaisirs du cannabis et la liberté qu’à chacun de se nuire à lui-même.

Inspiré à l’origine de l’essai Des cannibales de Montaigne, Ruwen Ogien écrit un journal philosophique aux thématiques variées qui impactent notre société. Inédit et au franc parlé percutant, l’ouvrage aborde tous les sujets possibles : moralité, sexualité, drogue, religion, liberté, prostitution, art ou mort. L’empilement d’idées reçues infini dans lequel nous nous noyons est frappé d’un uppercut du philosophe par des titres comme « Prendre au sérieux le droit au travail sexuel » ou « Faire des enfants est-il immoral ? ». Quarante six chapitres composent ce journal hilarant et saisissant. Le vocabulaire et les thématiques étant varié, Mon dîner chez les cannibales est accessible à tous et facile de compréhension. Une œuvre philosophique revigorante et plus simple que la Critique de la raison pure de Kant !

En savoir plus...

 

Mon dîner chez les cannibales

De Ruwen Ogien
Grasset, 2016
320 pages