Ça tambourine, ça chatouille, ça réveille et ça parsème d’étincelles. La boutique Ram d’Âm emmène Namur dans un univers parallèle fait de CD, de vinyles, de romans et de jeux de seconde main. Un monde de plaisirs construit autour d’une machine extraordinaire.

Oui, tout part d’une machine et de deux cousins. La légende raconte qu’un grand-père inventeur construisit un mécanisme pour réveiller les objets oubliés. Il la légua aux deux petits-fils qui offrent désormais ses services au monde. Il ne faut pas hésiter à leur demander de la mettre en marche. Malgré son grand âge, elle fonctionne encore à merveille.

Depuis quelques mois, la boutique fait du bruit dans le centre namurois. Vaste friche culturelle – ou presque – il y a encore quelque temps, la ville reprend goût à la vie culturelle à l’initiative d’irréductibles esthètes. Déjà que l’ouverture d’Un p’tit coin de parapluie avait ensoleillé nos journées pluvieuses ; que la rénovation du Caméo par le complexe liégeois des Grignoux nous avaient réjouis ; mais depuis qu’une boutique répond aux envies culturelles du quidam, c’est le paradis !

Prions pour que l’initiative évolue sur le long terme et fasse des petits. Une rue qui revit, c’est déjà une ville qui est sur la bonne voie.

Les deux cousins.
Les deux cousins.

Autant être clair. Si l’on veut du neuf, ce n’est pas le lieu. Encore qu’au détour d’une fouille approfondie, la seconde main se rapproche nettement de la première. Ram d’Âm, on y pénètre Âu hÂsÂrd d’un temps perdu, disposé Âux plus étrÂnges surprises. On y égrène les vinyles et les minutes sous les conseils amicaux des cousins Arnould. On aime s’y perdre, laisser un commentaire ou y écouter un concert dans l’arrière-cour.

Oui, Ram d’Âm n’est pas qu’un repère d’intellectuels à pipe, veste en velours et col roulé. C’est une invitation à la culture quelle qu’elle soit. Récemment, on a pu y entendre Benoît Lizen et toute sa douceur mélancolique ou Dièze et son évanescente tendresse.

Alors, cours-y. Va trouver du plaisir à farfouiller dans les caisses empilées, pleines de curiosités. Demande aux cousins, fais-leur confiance. Et si tu trouves un objet sympa, redonne-lui vie. Profites-en. Une Fnac de la seconde main, c’est là pour ça.

En savoir plus...

Ram d’Âm 52 rue des Carmes 5000 Namur Le site.