Du 14 mars au 30 août 2015, Namur invite Jan Fabre pour une rencontre posthume avec Félicien Rops. Un itinéraire dans les musées et dans la ville pour découvrir les univers audacieux et interpellants de ces deux artistes belges.

Mons 2015 rayonne au-delà de la Cité du Doudou et place Namur, partenaire officiel de la Capitale européenne de la Culture, sur la carte mondiale de l’art contemporain avec un événement d’envergure.

Ces six prochains mois, Namur vivra à l’heure de Félicien Rops et de Jan Fabre pour une rencontre entre deux artistes novateurs au-delà du temps. « Facing Time » nous propose un face-à-face entre deux artistes que deux siècles séparent. C’est à travers le temps et le regard que les parallèles et similitudes entre Fabre et Rops établissent le dialogue.

Cette exposition est une invitation posthume de Félicien Rops à Jan Fabre qu’il accueille dans le musée qui lui est dédié et dans différents lieux de sa ville natale. La conversation entre Rops et Fabre, au-delà du temps, va déranger, secouer, interroger.

Rops Pornocratès 1878 aquarelle pastel et rehauts de gouache coll federation wallonie bxl dépot au musee rops
Rops Pornocratès 1878 aquarelle pastel et rehauts de gouache coll federation wallonie bxl dépot au musee rops

Jan Fabre (1958), artiste belge pluridisciplinaire (plasticien, homme de théâtre et auteur) a découvert les œuvres de Félicien Rops (1833-1898) dans les années 1970. Lors d’un entretien avec Alexandre Devaux (Artnet.fr, 2001), il déclarait : « J’aime les dessins de Félicien Rops. Il était un artiste très particulier. J’aime son imagination, la subversion de son travail, sa relation physique au corps humain. Pour moi, Félicien Rops est un artiste belge par excellence. Vous ne pouvez pas voler son imagination, elle part dans tous les sens. Il y a toujours cet esprit de recherche : les squelettes, les états post mortem, les corps nus, la chair, […] le futur et le passé. C’est un artiste qui m’inspire beaucoup, encore aujourd’hui, un artiste très poétique. Un libre penseur. »

Jan Fabre, requiem pour une métamorphose, 2007 crayon de couleur sur papier coll Angelos
Jan Fabre, requiem pour une métamorphose, 2007 crayon de couleur sur papier coll Angelos

Joanna De Vos, son assistante et commissaire invitée de l’exposition « Facing Time » explique : « Jan Fabre voit en Rops un allié qui s’est créé un monde à lui et un langage propre, non conventionnel. Qui, dans un langage poétique et enflammé, s’est opposé au confort d’un environnement familier. Qui a fait preuve d’intransigeance, de subversion, de total abandon, mais aussi d’intégrité et d’ironie. Qui n’a jamais cessé d’être son propre complice. Qui a répété, pas pour le plaisir de répéter, et reproduit, pas pour le plaisir de reproduire, mais pour réinterpréter et perpétuer cet univers qu’il a fait sien. »

Elle poursuit : « Rops et Fabre affrontent littéralement le temps, ils voyagent dans le temps qu’ils dévoilent, questionnent et défient. La devise de Rops est “Rops suis, aultre ne veulx estre”, et celle de Fabre : “Je suis un mouvement à moi tout seul”. Il s’agit clairement de deux artistes d’avant-garde qui font cavalier seul, créent une réalité à eux à laquelle ils croient fermement et abordent dans leurs œuvres des problèmes et sujets universels. Ils sont tous deux des chevaliers d’une ère romantique, qui vivent selon leur horloge interne et leurs propres règles, luttent en se donnant à fond, mais font également étalage de leur vulnérabilité et preuve d’autodérision. “Facing Time” parle de leur maîtrise du temps. »

Jan Fabre autoportrait en joker dans la rue de l'ommeganck 1997, scarabees sur armature metallique, bois Coll privee
Jan Fabre autoportrait en joker dans la rue de l'ommeganck 1997, scarabees sur armature metallique, bois Coll privee

Jan Fabre ajoute : « Si je devais voler une œuvre dans un musée, ce serait la Pornocratès de Félicien Rops. » Les univers de ces deux artistes incontournables se réunissent dans la pulsion de vie et de mort, la sexualité et la corporalité.

Une rencontre devait avoir lieu...

Plusieurs lieux à Namur pour découvrir « Facing Time Rops/Fabre »
Un parcours nous emmènera au musée Félicien Rops, à la Maison de la culture et l’église Saint-Loup. Ce trajet sera jalonné de sculptures en bronze monumentales de Fabre, comme l’Homme qui mesure les nuages et Searching for Utopia à la Citadelle de Namur, l’Homme qui donne du feu dans le jardin du Mayeur, l’Homme qui porte la Croix au Palais provincial et l’Homme qui dirige les étoiles sur le balcon du Théâtre de Namur où seront programmées deux pièces de théâtre de Jan Fabre : Preparatio Mortis et le Pouvoir des folies théâtrales.

Fabre Chalcosoma 2006-2012 bronze coll linda et guy pieters - eglise st loup
Fabre Chalcosoma 2006-2012 bronze coll linda et guy pieters - eglise st loup

De nombreuses activités — projections, conférences, ateliers — en connexion avec l’exposition auront lieu dans les différents lieux précités.

Plus d'infos

En savoir plus...

Facing Time
>Rops/Fabre
Namur
Du 14 mars au 30 août