Alors que je cherchais du travail sur un marché bouché, me voilà proposé de partir en stage à Barcelone ! Une nouvelle aventure m’attend : le soleil, la mer, une ville jeune et dynamique qui offre tant d’activités culturelles… Cette mine d’or n’attend plus que moi !

Qui dit changement de ville, dit perte d’habitudes. En un mois, j’ai pu découvrir la langue, la culture et la vie nocturne. Et si je parviens à m’habituer à beaucoup de choses, je dois dire que je cherche encore mes marques. Enfin, mon corps cherche encore ses marques…

En peu de temps sur place, j’ai dû me faire à l’idée de manger (très) tard. Ce qui aurait normalement été l’heure de me coucher représente aujourd’hui le moment d’interrompre les gargouillements intempestifs de mon ventre qui ne s’habitue pas encore à ce chamboulement temporel. Oui, on vit plus tard en Espagne. Mais je dois reconnaître que cela a du bon ! À 22 heures passées, on entend toujours les locaux discuter dans les rues ou d’un balcon à un autre, même dans les quartiers les plus calmes. En réalité, la soirée ne fait que commencer.