Rédacteur Carole Rémus

Je m’appelle Carole Rémus. J’ai 25 ans et demi à l’heure où je me présente (janvier 2018). 25 ans et demi, c’est jeune, mais, à cet âge-là, on aime bien croire qu’on commence à devenir vieux (« commencer à devenir » ça peut paraître un peu lourd comme formulation, mais les termes ont tout à fait été choisis, j’aimerais donc qu’ils ne soient pas considérés comme une erreur de style, je m’en porte garante et pour le coup, j’y tiens pas mal). Pour aller à l’essentiel, je suis une jeune employée de théâtre pas encore sortie de l’ULB, à moitié inculte, totalement inexpérimentée et surtout, je crois toujours que je n’ai rien à dire. Heureusement j’ai 25 ans et demi, je suis inexpérimentée et à moitié inculte… La vie peut encore me filer quelques rencontres et quelques tuyaux. Oh, et j’aime bien aller au théâtre de temps en temps (aussi).

Ses articles

  1. scène

    De l’œil à la lune,
    de l’individuel à l’universel ?

    Du 8 janvier au 2 février 2019 au Théâtre de Poche, Caroline Safarian et Dominique Pattuelli tentent de briser les tabous et les cycles infernaux qui balisent la vie avec Ménopausées. Durant 1 h 15, une avalanche de témoignages aux teintes variées prennent possession du plateau à travers Marie-Paule Kumps, Serge Demoulin…

  2. scène

    Le mythe, la voix,
    la fille et l’accessoire…

    Du 8 au 19 janvier, la grande salle du Théâtre Le Public se fait l’antre d’un voyage musical et didactique au cœur des histoires de Nina Simone. Dans NinaLisa, Thomas Prédour crée un voyage musical qui démêle les fils de l’intime, du professionnel et de l’Histoire incarnés par une icône, ses démons…

  3. scène

    The Pointer Brothers
    ou les zizis au pays d’Éline

    Ce 11 décembre 2018, 20 h 30, j’ai la grande chance de ne pas être trente et unième  sur liste d’attente de la première visite de la Ville des zizis.  Un rêve mettant en scène six comédiens et porté par Éline Schumacher, qui interrogera les représentations de la collectivité masculine des spectateurs…

  4. scène

    Mourir sur scène

    Dans le cadre du Kunstenfestivaldesarts, Milo Rau présentait la Reprise, histoires du théâtre I au Théâtre National du 4 au 10 mai 2018. Un spectacle de 100 minutes durant lesquelles les différentes facettes d’une histoire du théâtre nous ont été partagées et qui amènent le spectateur face à l’implicite, à l’œuvre, à…

  5. scène

    Love & Money
    The place to be

    Du 10 avril au 5 mai, l’amour et l’argent s’affrontent au Poche. Mis en scène par Julien Rombaux, Love & Money de Denis Kelly nous emmène dans une réflexion mosaïque au cœur de laquelle, trouver sa place et se positionner relève de l’exploit.

  6. scène

    Piel
    distance zéro de la proximité à l’oubli

    Joué du 22 mars au 24 mars aux Brigittines dans le cadre du festival In Movement, et du 27 mars au 31 mars au Théâtre de la Vie, Piel d’Eugenia Lopez interroge par le corps et la voix les questions du toucher, de la proximité, de la mémoire et l’influence de la société et des codes sur nos rapports tactiles…

  7. scène

    Cut
    Quand le hors champ
    prend vie

    Les 6, 7 et 8 mars au 140, la compagnie de Philippe Saire proposait une double expérience spectatorielle : Cut, un spectacle de 2 fois 45 minutes a plongé ceux qui en étaient témoins dans ce que le spectacle vivant a de plus multiple et dans le fantasme qui existe derrière le…

  8. scène

    Jackie
    is the old black

    Du 27 février au 10 mars, le Théâtre de la Vie nous a proposé de rencontrer les facettes hypothétiques de l’icône : Jackie Kennedy. Mis en scène par Olivier Lenel, Jackie (un drame de princesse) nous renvoie à l’image d’une/de la femme nourrie et déconstruite par les projecteurs, incarnée par Marie du…

  9. scène

    It’s Going to Get Worse and …
    Le discours de Lisbeth Gruwez

    Les 10 et 11 janvier, Lisbeth Gruwez et son collectif Voetvolk offraient au KVS et à son public le spectacle qui a galvanisé les foules à travers le monde : It’s Going to Get Worse and Worse and Worse, My Friend. Un discours écouté, regardé, vécu et incarné.   Un plateau noir, sans…

  10. scène

    Só20
    Le Solo

    Claudio Bernardo… Un seul homme pour une scène. Le danseur, chorégraphe de la compagnie As Palavras depuis vingt ans, se donne entièrement au public du 12 au 21 décembre au Petit Varia. Chaque soir, il aura un peu plus d’une heure, pour parler d’un homme et des amours qui le traversent : l’amour…