Rédacteur Jimmy Wodon

Rangeur de livres de formation ("bibliothécaire, faut faire des études pour ça ? "), ancien liseur professionnel ("libraire, ça doit être chouette de lire toute la journée") et actuellement fonctionnaire à mi-temps (prof de futurs rangeurs de livres) et rangeur de livres aussi à mi-temps, forcément ; ouf, la boucle est bouclée...

Ses articles

  1. cinéma

    On y revient…
    American Splendor
    Je n’suis pas un héros

    Qu’elles soient anciennes ou plus récentes, il n’est jamais trop tard pour parler d’œuvres qui nous ont marqués. Le feuilleton On y revient… s’y consacre. Aujourd’hui, Jimmy Wodon nous parle d’un film hors normes, American Splendor de Shari Springer Berman et Robert Pulcini. Lorsque des papes de la BD underground chère à l’oncle Sam conjuguent leurs…

  2. cinéma

    Mise en quarantaine

    Transfuge des comédies américaines qui tachent, Ben Stiller est métamorphosé dans While We’re Young, portrait doux-amer d’une génération postmoderne à la recherche du temps perdu, pas encore vieille mais plus tout à fait jeune… Au programme de ce petit bijou de cinéma indépendant : âge tendre et gueules de bois… En janvier, Karoo…

  3. cinéma

    Interview de l’été
    Stéphan Samyn

    Stéphan Samyn est photographe et vidéographe. En 2007, il rejoint l’organisation du collectif vidéo Kino(b), cellule belge du mouvement international de cinéma Kino qui lui apportera de nouveaux acquis et savoir-faire, notamment en organisation d’événements et en animation de workshops et d’ateliers vidéo. Il travaille actuellement pour diverses sociétés et compagnies telles…

  4. cinéma

    De l’art d’enfiler des shorts

    Festival dans le festival, le Kino Kabaret International de Bruxelles s’est invité le temps de trois soirées au Brussels Short Film Festival. Gros plan et arrêt sur image sur des courts qui en disent long. Apparu en 1999 à Montréal, le mouvement Kino convie cinéastes, réalisateurs, vidéastes désireux de créer des courts…

  5. cinéma

    Les étoiles de David

    Énième satire de la Mecque du septième art et de ses affres, vision(s) incestueuse(s) de la famille, portrait désabusé de l’enfance précocement perdue ; le tout parsemé de références mythologico-littéraires pointues bien comme il faut… À force de trop embraser, David Cronenberg mal éteint. Logique pour une histoire de feu. Décryptage. Maps…

  6. cinéma

    Série télé (13)
    The Wire

    Autopsie d’une Amérique noire aux abois, fresque d’une densité shakespearienne aux héros janiformes, terrible pandémonium sociétal où se mêlent dealers au grand cœur et flics ripoux, The Wire est tout cela et bien plus encore. Don’t believe the hype… Passée peu ou prou inaperçue lors de sa sortie en 2002 (sur HBO,…

  7. musique

    This is your song (3)
    Liar
    Rollins band

    J’me présente, je m’appelle… Tour à tour chanteur, écrivain, acteur (ah, cette fameuse saison 2 de Sons of Anarchy…), compositeur, féru d’herpétologie, spoken wordeur, scénariste et producteur, ce bon vieil Henry Rollins peut sans crainte être taxé de canif suisse artistique (et ce, même s’il a joué les seconds couteaux dans des jeux vidéo de…

  8. cinéma

    Drôle d’Oizo…

    Dernier objet filmé non identifié du cultissime Quentin Dupieux, Wrong Cops nous offre une version 2.1 de Police Academy en légèrement plus trash. A.C.A.B. : décryptage. Déjà responsable des inénarrables Rubber (le pneu qui tue, film en roue libre) et Steak (avec, déjà, Eric Judor et son comparse Ramzy Bédia), Quentin Dupieux nous invite à une…

  9. livres

    Elliot Perlman,
    la mémoire dans la peau

    Entrelacs d’existences et d’êtres meurtris par la condition humaine, profonde réflexion sur l’acte mémoriel, l’absurde et leur rôle au XX<sup>e</sup> siècle, cours ex cathedra de droit social, de sociologie et d’histoire contemporaine : La mémoire est une chienne indocile est tout cela à la fois, et bien davantage encore. Attention, chef-d’œuvre !…

  10. livres

    Donald Ray Pollock
    paints it black

    Dans ce premier roman coup de poing d’une violence outrancière qu’il publie à cinquante-huit ans, Donald Ray Pollock nous entraîne de l’Ohio à la Virginie-Occidentale dans l’Amérique profonde, depuis l’immédiate après-Deuxième Guerre mondiale jusqu’au conflit vietnamien pour une balade au bout de l’enfer… Bienvenue chez les j’tés ! Passons d’emblée sur la…