Un des films les plus bizarres de ma sélection... Synecdoche, New York reste encore une énigme pour moi.

Synecdoche ou synecdoque : variété de métonymie qui consiste à élargir ou à restreindre le contenu sémantique d’un mot.

— définition du Larousse 2016.

Mélange entre un questionnement philosophique et l’histoire drôle d’un génie torturé par le désir de démontrer sa propre intelligence, Synecdoche, New York est un film qui résume la folie des grandeurs.

Réalisé par Charlie Kaufman (qui a écrit entre autres Adaptation, Eternal Sunshine of the Spotless Mind, Being John Malkovich), le film est aussi étrange que profond. Le personnage principal, Caden Cotard (Philip Seymour Hoffman), est le récipiendaire d’une bourse de MacArthur, et il décide de créer une pièce qui serait l’imitation parfaite de sa vie. Peu à peu, la pièce devient plus importante que la vraie vie. Caden choisit un homme pour jouer son rôle, et la distinction entre la réalité et la fiction disparaît.

La question émerge : est-ce que la vie est elle-même une représentation ? Le portrait d’un homme coincé dans des rêves trop grands s’ajoute parfaitement à cette série sur l’échec du « rêve américain ».  

[youtube id="SF9yFCSICE8"]

En savoir plus...

Synecdoche, New York Réalisé par Charlie Kaufman États-Unis, 2008 Avec Philip Seymour Hoffman, Samantha Morton, Michelle Williams 124 minutes