Aller directement au contenu.

Dossier Genèse Édition

Genèse Édition, maison apparue il y a un peu plus de sept ans, s’est rapidement imposée dans notre paysage culturel belge francophone. Notamment par un prix Rossel décroché en 2013 par le Monsieur Optimiste d’Alain Berenboom. Difficile de mieux réussir ses débuts !

  1. Un roman paranoïaque

    Le Baronian cuvée 2017 nous rapporte la descente aux enfers d’un employé du ministère de la Culture. Une aventure fleurant bon Kafka et la guerre froide, l’ère du soupçon et de l’altérité. Flippant ! Les premières phrases du livre : « Le bureau qu’occupait Sébastien Delage, le secrétaire général de la direction des ressources…

    par

  2. Les sorties Genèse
    de janvier et février 2017

    Trois parutions marquent le début de cette année 2017 aux éditions Genèse : la Vodka du diable de George Arion ; Hong-Kong Blues d’Alain Berenboom ; et le Mauvais Rôle de Jean-Baptiste Baronian. En février, un polar de George Arion, la Vodka du diable, dont Genèse avait déjà sorti Cible royale et Qui veut…

    par

  3. Le conte de Noël
    de Patrick Delperdange !

    Karoo a élu la réédition du Chant des gorges au rang des meilleures parutions de 2015. Chroniqué avec enthousiasme Si tous les dieux nous abandonnent l’année suivante. L’histoire d’amour Delperdange/Karoo va-t-elle perdurer ? J’étais perplexe au moment d’attaquer la lecture du Cliquetis, ayant assisté à son vernissage et surpris des informations sur…

    par

  4. Une errance glissant
    du polar vers la philosophie

    L’Inconnu du parvis, le troisième roman de Giuseppe Santoliquido, confirme le talent patent et original d’un auteur à ranger désormais parmi les valeurs sûres des Lettres belges. Qui témoignent présentement d’une vitalité notable. L’Inconnu du parvis de Giuseppe Santoliquido est paru chez Genèse Édition. Au premier degré, le roman se résume aisément. Un…

    par

  5. À la découverte de…
    Genèse Édition #1

    Genèse Édition, maison apparue il y a un peu plus de sept ans, s’est rapidement imposée dans notre paysage culturel belge francophone. Notamment par un prix Rossel décroché en 2013 par le Monsieur Optimiste d’Alain Berenboom. Difficile de mieux réussir ses débuts ! La suite fut à la hauteur, Danielle Nees, sa fondatrice…

    par