[youtube id="sV8IZHYTOnY"]

1975. David Bowie s’installe à Los Angeles. Il est alors totalement lessivé et ravagé par la coke qu’il sniffe en quantité gargantuesque. The Man Who Fell to Earth semble surtout vouloir retourner d’où il vient : il ne contrôle plus grand-chose et se rapproche dangereusement du vide...

Durant cette période, qu’il qualifiera de « période la plus sombre de sa vie », Bowie enregistre l’album Station to Station, dont est extraite la chanson Word on a Wing. Se sentant certainement sur une pente dangereuse et en proie aux démons (troubles psychiques ?), il compose Word on a Wing, sans nul doute un appel à l’aide (à Dieu ?).

Le Thin White Duke se transforme pour l’occasion en crooner désenchanté. Sa voix, d’une telle pureté, posée sur le piano de Roy Bittan du E Street Band, ne peut que vous donner des frissons. Émotion.