Le 23 mars dernier sort l’EP surprise d’Oddisee. Dessus, une petite perle qui tombe à pic : Lifting Shadows.

 

[youtube id="Aq-FN6P8Mk4"]

Amir Mohamed el Khalifa, alias Oddisee, vient de dévoiler AlWasta. Cet EP surprise, qui comporte sept pistes, contient le percutant Lifting Shadows, une petite perle qui tombe à point nommé dans le contexte global actuel.

En connectant plusieurs sujets polémiques brûlants, le rappeur de père soudanais se pose en véritable porte-voix des musulmans américains. Des causes et des conséquences du terrorisme à la crise des migrants, en passant par des références à la campagne islamophobe de Donald Trump (« But fear don’t trump your needs. Our pros do trump our cons though. And cons don’t trump your greed ») et aux bavures policières, l’artiste de Washington D.C. dresse un portrait peu reluisant de ces quinze dernières années, s’adressant directement à la conscience de l’Amérique conservatrice. Le dernier couplet de ce petit chef-d’œuvre se termine par une ligne aussi perturbante que lourde de sens : « And we could go in pieces but we’d rather come in peace. »

Pour rappel, Oddisee se produira aux Ardentes le jeudi 7 juillet. Et Karoo vous conseille vivement de vous y rendre. Non seulement pour y entendre l’interprétation fiévreuse de Lifting Shadows, mais avant tout parce qu’Oddisee est l’un des excellents rappeurs du paysage hip-hop actuel.

En savoir plus...

AlWasta Oddisee Mello Music Group, 2016 Oddisee fait aussi partie du groupe Diamond District et du Low Budget Crew. D’abord influencé par la musique qu’écoutaient ses parents, il s'inspire aussi du hip-hop de la côte Est et d’artistes comme Rakim et A Tribe Called Quest (qui a d’ailleurs fait l'objet d'un This is your song sur Karoo).