Après deux ans de recherches et d’entretiens, Héloïse Meire choisit dix-huit témoignages de personnes autistes et de leurs familles pour en faire un spectacle précieux, Is There Life on Mars ? À apprécier les 13, 14 et 17 février au Festival de Liège

 

La metteuse en scène n’a pas voulu que les comédiens jouent ces dix-huit individus, mais a tenu à ce que leurs voix nous parviennent de la façon la plus pure possible. Ainsi, les acteurs enfilent des casques et entendent les enregistrements, des paroles qu’ils répètent en même temps et essaient de retransmettre le plus fidèlement possible. La cadence, le choix des mots, les doutes, les silences, les répétitions… Tout cela en dit autant que le contenu, mais donne surtout une couleur très vraie et une poésie très particulière aux vécus.

Parce que, oui, c’est du théâtre documentaire, mais c’est aussi une histoire onirique. Après chaque intervention, des tableaux viennent illustrer l’univers de la personne que nous venons de découvrir. Alors, une grande armoire qui se trouve à l’arrière-scène, dotée de plein de tiroirs asymétriques, est habitée par des couleurs, objets, bruits, musiques, images qui remplissent le témoignage.