Fatal Meningitis II par Andres Serrano

C’est la photo d’un enfant aux yeux clos, emmailloté dans un linge blanc. Une lumière brille sur son front où une mèche de cheveux a été relevée. Le fond noir tranche avec la clarté qui occupe le premier plan. Une sensation d’apaisement et de calme s’en dégage.
L’œuvre s’intitule Fatal Meningitis II. Elle est extraite de la série The Morgue (1991), composée d’images de cadavres. Le photographe américain Andres Serrano explique avoir voulu « trouver la vie dans la mort ». Le corps ne porte pas encore de signes de dépérissement et la mort est saisie dans la proximité qu’elle entretient avec le vivant. Si bien que l’on pense d’abord : voilà un enfant qui dort.
Une telle représentation implique un cheminement intellectuel qui n’est pas sans rappeler le célèbre poème d’Arthur Rimbaud, le Dormeur du val (1870). Le lecteur y est invité à observer un jeune soldat allongé dans l’herbe, qui « dort dans le soleil, la main sur sa poitrine ». Avant que le dernier vers ne lève pudiquement le voile : « Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit. »

En savoir plus...

Fatal Meningitis II
Andres Serrano