Dans les bidonvilles les plus pauvres de la capitale de l’Ouganda, les cinémas disposent de banquettes en bois, d’un écran et... d’un microphone. Des vidéo-jockeys locaux ( VJ) font la « traduction » des films pour le public ougandais. Les films sont enrichis de commentaires en direct dignes de Luc Varenne. L’artiste Marcus Öhrn trimballe le spectateur vers le monde magique des VJs qui sont à la fois traducteurs, commentateurs et animateurs.

Ces traductions ont été réalisées par les étudiants de la faculté des Lettres de la KU Leuven à partir des comptes-rendus rédigés par des étudiants de la même faculté. Vous trouverez en fin d'article deux liens, le premier qui vous renvoie à la version originale publiée sur Cobra et le second pour découvrir un autre point de vue du même spectacle publié sur Karoo.

Une petite porte en bois derrière l’ancien cinéma Marivaux donne accès à une salle de théâtre abandonnée où Marcus Öhrn a installé quelques bancs en bois et deux écrans de projection. Sur le premier est projeté un film d’Igmar Bergman, Persona. Sur le second, nous voyons le VJ ougandais HD, qui traduit et commente le film à mesure. Le regard du spectateur oscille entre les deux écrans, mais au bout du compte, c’est le VJ ougandais qui retient toute l’attention.

La façon dont il commente le film est, pour le moins, fascinante, mais on n’en restera pas là. Ses commentaires font preuve d’une approche étonnamment positive et pragmatique et offrent au spectateur l’occasion unique de voir l’Europe du point de vue africain. Ses remarques spontanées sur des sujets comme l’avortement, les maladies mentales et la sexualité ne font pas seulement rire, mais font également réfléchir sur la façon dont les Occidentaux abordent leurs problèmes.

Bergman in Uganda offre au public non seulement une vision unique du monde des bidonvilles ougandais, mais aussi un regard interpellant sur ce que beaucoup d’Européens considèrent comme évident. Des thèmes lourds sont traités d’une façon rafraîchissante et le public occidental est confronté à des points de vue surprenants. Bergman in Uganda est un spectacle au cours duquel les bavards apportent pour une fois leur tribut à une expérience unique et agréable.

Bram Verbist

Traduction : Marie-Eve Cosemans, étudiante du master en traduction de la KU Leuven (Campus Brussel).

Lire l'article en v.o. sur cobra.be.
Lire sur le même sujet l'article made in Karoo.

En savoir plus...

Bergman in Uganda

Réalisé par Marcus Öhrn
Vu le 8 mai au cinéma Marivaux dans le cadre du Kunstfestivaldesarts.