Notre amateur de zombies, de fantastique et de treizième degré Rafaël Vantal nous dévoile son coup de cœur 2015 et ses espoirs 2016.

Un court métrage avait été réalisé avant cette version, plus longue.
Un court métrage avait été réalisé
avant cette version, plus longue.

Mon coup de coeur 2015 est...

Sans aucune hésitation le film de Simard et des deux Whissel : Turbo Kid. Ce film renoue à la perfection avec les années 1980 et 1990. Il en emploie tous les codes : action aux chorégraphies lentes, bruitages pas chers, méchants idiots et bruyants, Michael Ironside, vannes pourries, effusions de sang... mais le tout est calculé au millimètre près et nous montre que ce cinéma de genre est loin d’être mort. Ne parlons même pas de la bande originale qui est selon moi l'une des meilleures des dix dernières années tant elle est fraîche, inventive et nous fait découvrir le synthwave, genre assez underground en Europe.

Alors qu’il a triomphé partout où il est sorti, les distributeurs belges ont malheureusement préféré le bouder au profit de films plus rentables. Mais il semblerait qu’il sera disponible le 25 janvier sur Netflix US. Bien entendu, comme la plupart des nouveautés sortent de façon mondiale sur le service, il y a fort à parier que nous pourrons ici aussi profiter de ce petit bijou du cinéma (indépendant) canadien.

Lire la critique complète de Turbo Kid.

Espoirs 2016

160123 cinéma_raf vantal_coups de cœur 2015 la livre de la jungle 2
Idris Elba est Shere Khan et Neel Sethi, Mowgli

Le Livre de la jungle, de Jon Favreau
Le remake du film d’animation de 1967 par le sympathique Jon Favreau qui, bien qu’il ait réalisé de gros blockbusters, a encore toutes ses preuves à faire pour devenir un grand. Un casting efficace, même si voir Christopher Walken, qui joue son propre personnage la plupart du temps, en Roi Louis me fait un peu grincer des dents car il ne se renouvelle jamais vraiment.
Ne reste plus qu’à espérer qu’ils redonneront enfin à Rama (le buffle) la place qui lui est due depuis plus de cinquante ans.
Sortie prévue le 13 avril 2016.

Le Bestiaire des animaux fantastiques, de David Yates
Le fameux spin off d’Harry Potter. Entre excitation et frayeur, pour être honnête. Le film est tiré d’un livre de 96 pages, David Yates et J. K. Rowling nous annoncent une trilogie. Et rien que pour ça, je dois bien l’avouer, je suis assez curieux du résultat.
Sortie prévue le 16 novembre 2016.

Deadpool, de Tim Miller
Ryan Reynolds reprend le rôle de Wade Wilson, le personnage le plus violé de toute la franchise Marvel (dans le raté X-men Origins : Wolverine). Cette fois-ci, les fans ont été écoutés et la volonté de rendre hommage au héros est bien là. Sans compter que Reynolds adore Deadpool, raison pour laquelle il avait accepté de jouer le personnage la première fois. La première bande annonce, elle, semblait fidèle à l’esprit du comics, avec ses blagues vaseuses, son ultra-violence et sa grossièreté sans gêne. Ça promet aux fans comme aux nouveaux adeptes de passer un très bon moment dans les salles obscures...
Sortie prévue le 10 février 2016.

Michael Fassbender et son écran vert
Michael Fassbender et son écran vert

Assassin’s Creed, de Justin Kurzel
Adapté du jeu vidéo éponyme, avec Michael Fassbender dans le rôle principal et Ubisoft (le développeur du jeu) à la production. Celui-ci s’était déjà essayé au septième art avec l’excellente trilogie de courts métrages Lineage. Le scénario du jeu Assassin’s Creed est tout bonnement excellent, notamment avec ses rebondissements inattendus et son écriture hyper-efficace. Il avait de quoi donner un long métrage riche, alliant histoire, qualité et suspens. Les craintes : la première, c’est Marion Cotillard, qui selon moi est trop présente dans les productions hollywoodiennes. Certes, son jeu était frais dans Taxi, mais depuis, il n’a pas vraiment évolué et ne convient pas au style des blockbusters. La deuxième : le scénario original. Je crains que cette idée ne soit ce qui descende définitivement le film (et peut-être la franchise).
Sortie prévue en décembre 2016.

Machete Kills Again… In Space, de Robert Rodriguez
Danny Trejo reprend pour la troisième fois le rôle de Machete sous la direction de Rodriguez. On en sait très peu sur le projet à l’heure actuelle mais ce qui est certain, c’est qu’il accouchera d’un Grindhouse de qualité. Je n’en dirai pas plus, regardez la bande annonce !
Sortie prévue en 2016.

[youtube id="qnEya13CKlg"]

Orgueil et préjugés… et zombies, de Burr Steers
L'adaptation du roman éponyme de l'écrivain américain Seth Grahame-Smith, paru en 2009, qui parodie le classique de Jane Austen. Seule peur au vu des images : que le film surfe sur la vague blockbuster, ce qui pourrait aseptiser totalement l’esprit de ce brillant pastiche nanardesque.
Sortie prévue en février 2016

Evil Dead 4, de Sam Raimi
Sam Raimi et Bruce Cambell sont de retour vingt-quatre ans après Army of Darkness et dans la foulée de l’excellente série Ash vs the Evil Dead. Sur papier, tout ça nous promet du très très bon : Sam Raimi, réchauffé par l’écriture de la série, a ainsi pu renouer avec l’esprit de son premier chef-d’œuvre. Espérons qu’il ne décevra pas.
Sortie prévue en 2016.

Et quelques doutes sur…

Cette fois, c'est quatre chasseuses de fantômes pour le reboot de Paul Feig.
Paul Feig a choisi quatre femmes pour chasser le fantôme.

Ghostbusters, reboot de Paul Feig
Allant contre la volonté du défunt Harold Ramis, Paul Feig s’attaque à un mythe du cinéma. Comme à son habitude, il semble s’être contenté de la simplicité et de la facilité. Pour ce faire, il a choisi un casting de stars, qui l’aidera sans doute à toucher un public plus large. Mais malheureusement, aller pêcher ses acteurs parmi les vedettes de Saturday Night Live ne sauvera pas le film de la catastrophe créative.
Sortie prévue le 27 juillet 2016.

Akira (US)
Il devrait sortir cette année. Très peu d’infos ont filtré mais ce qu’on sait, c’est que ça ne se passera pas au Japon. On peut présumer que cela se passera dans un néo-New York et que l’esprit américano-puritain ruinera totalement l’esprit et le message des médias d’origine.
Sortie prévue en 2016.

Tetris, le film 
Non ce n’est pas une blague. J’avoue tout de même être assez dubitatif quant au probable contenu scénaristique.