Mathieu Moreau est un comédien belge spécialisé dans le doublage et le guitariste du défunt groupe de métal « Doctor & Nurse ». Vous ne le savez sans doute pas mais vous connaissez sa voix car il est entre autres : Evan Chambers dans GRΣΣK, Art dans Orphan Black, Rex Matheson dans Torchwood, Baki dans Naruto et Naruto Shippuden, Baggy Le Clown dans One Piece, Toki dans Hokuto no Ken, Maraad dans WoW, 4 dans Divergent et plus récemment dans les deux films d’animation de la Toei, le Grand Pope dans les Chevaliers du Zodiaque et surtout Albator dans le film homonyme.

 

15j.PORTRAITS d'ETE_Mathieu Moreau 2

Si tu devais emporter un livre en vacances, ça serait lequel ?
Je ne reviens plus sur le titre… c’est un livre que je trouve génial et super-pertinent mais j’ai vraiment un trou sur le titre.

Toi qui étais tous les jours en studio, y a t-il un film que tu retiendras de 2015 ?
Justement, le problème lorsqu’on travaille tous les jours en studio, c’est que, rentré chez soi le soir, on a besoin de se couper un peu de tout ce qui est culturel et parfois même de ses relations avec les autres. En tant que comédien, j’ai besoin de me retrouver chez moi dans mon espace et souvent dans le silence.
Par contre dans les projets sur lesquels j’ai bossé, je retiendrai la Nuit des musées, où je me suis retrouvé avec mes « frères d’armes », avec lesquels je fais de la reconstitution du XVIIe siècle au musée des Armes de Tournai. C’était une belle expérience et de belles rencontres. C’est toujours gai, comme comédien, de pouvoir faire vibrer d’autres cordes de son arc, en dehors du doublage.
Sinon, cette année, Sons of Anarchy a été très présent, j’ai suivi ça vraiment de près. Et j’ai pris beaucoup de plaisir à doubler le film Fuck You Goethe.

Quels sont tes projets pour la suite et pour la rentrée ?
Retaper la roulote dans laquelle je vais vivre pendant les quatre à cinq prochains mois d’autoconstruction de ma maison, défricher le terrain, j’espère obtenir les permis à temps pour ne pas passer l’hiver dans la roulote ! Ma vie à la campagne et la vie en général.
Ce n’est pas une remise à zéro des compteurs, c’est juste une page qui se tourne. Et bien sûr, continuer ma démarche de comédien, mais je pense qu’il faut savoir se mettre au pied du mur en tant qu’artisan (je trouve « artiste » trop grandiloquent).

Peux-tu nous parler de ta destination de vacances idéale ?
Le Pérou, la vallée sacrée. Il faut aller voir, ç'a été le voyage marquant de cette année pour moi.

15j.

Lorsqu’on s’était croisé, tu m’avais parlé d’un projet à venir incluant du théâtre, les Baladins du miroir. Qu'en est-il ?
J’ai rencontré Nele (Paxinou) à une soirée. Ce fut une belle rencontre et je pense qu’elle a un projet dans lequel elle aimerait me voir jouer. Parallèlement, je reprends du service dans l’escrime artistique, les animations dans les châteaux et l’animation théâtrale. Pas dans le réseau officiel des gros théâtres mais plutôt dans l’esprit forain, voire gitan.
Là, je suis sur le terrain, comme je disais j’y construis ma maison. Si j’arrive à finir la construction cette année, ça sera pour l’été prochain. Mais disons qu’on aimerait beaucoup arriver à mettre en place des stages pour enfants où l’on pourrait mêler la permaculture, un stage de langue et l’animation théâtrale. Il y a déjà des productions tous les derniers samedis du mois. J’aimerais relancer de mon côté avec Thomas Midrez (Puck Company) et Sébastien Marchetti des contes pour enfants le dimanche après-midi dans un superbe esprit de partage et essayer à travers de ce terrain des Baladins du miroir de relancer une vie culturelle et amener sur place les contes, les histoires, les enchanteurs, les ménestrels, les bonimenteurs, les sorcières et autres joyeusetés du même type.

On ne peut plus dire que tu es comédien de doublage, donc ?
Non ! Plus depuis vendredi passé. Je reste un comédien qui aime ce métier-là mais je l’arrête en Belgique. Mais je reste disponible pour des projets à Paris.
Je finis juste de faire ce que j’ai à faire ici en Belgique mais disons que je préfère la matière qu’on me propose de façon beaucoup plus sporadique à Paris. Je serai notamment sur le prochain opus de Divergent.

Tu ne te souviens vraiment plus du titre du bouquin ?
Eh bien non, je suis sincèrement désolé, j’ai un trou…

Mathieu, je suivrai tout ça avec une attention particulière et j’espère que tu nous inviteras à ta première !
Eh bien, écoute, tu viens griller ta viande quand tu veux (rires).

Merci Mathieu !
De rien ! Salut !