Durement cogné, imprimé sur du Krafipack, comme s’il n’avait pas déjà souffert, Mailman de J. Robert Lennon a le souffle court, les yeux effrayés, les traits tirés.

Les 672 pages qu’il contient, imprimées sur du Lac 2000 blue white de 80 grammes, nous livrent son histoire : celle du facteur dévoué et maniaque d’une petite ville américaine qui a la fâcheuse manie de photocopier et de lire le courrier des autres. C’est cette manie qui entraînera le premier drame et précipitera les événements du récit pour aboutir à fin que vous lirez certainement. Alors oui, on comprend pourquoi Mailman a peur et qu’il faut nécessairement une couverture de 308 grammes pour le contenir. Attention, si Mailman lit votre courrier, lisez son histoire, composée en Linotype Adobe Garamond et en Vendetta.

En savoir plus...

Écrit par J. Robert Lennon
Roman
Traduit de l’anglais (É.-U.) par Marie Chabin
Monsieur Toussaint Louverture, 2014
672 pages