600c175443b357cb618fbe94e85706477ffc0666272e11c8886d557c938d28c56475b73b

Ces traductions ont été réalisées par les étudiants de la faculté des Lettres de la KU Leuven à partir des comptes-rendus rédigés par des étudiants de la même faculté. Vous trouverez en fin d'article deux liens, le premier qui vous renvoie à la version originale publiée sur Cobra et le second pour découvrir un autre point de vue du même spectacle publié sur Karoo.

En transe

Quatre tables de mixage, quelques dessins de perspective, la voix et le corps. C’est tout ce dont Alma Söderberg et Hendrik Willekens ont besoin pour créer un surprenant spectacle intitulé Idioter. Une combinaison de sons musicaux et vocaux inédits vous fait découvrir un tout autre monde.

Lorsque le public entre dans la salle de spectacle, il est immédiatement surpris. On n’y trouve pas les sièges rouges traditionnels, mais de simples plateformes courbées en U, d’où les spectateurs peuvent suivre le spectacle. Si les plateformes sont prises, il est toujours possible de s’asseoir par terre en tailleur. Cela crée immédiatement une atmosphère agréable, qui met le spectateur dans l’ambiance pour le reste du spectacle.

Söderberg et Willekens commencent leur représentation derrière les tables de mixage. Des sons bizarres et pénétrants alternent avec des moments de silence. Il faut un certain temps avant que ces pauses ne disparaissent, puis commence enfin le vrai concert... avant de s’arrêter net et de reprendre quelques instants après. La combinaison unique des sons musicaux et vocaux crée à chaque fois une composition fascinante.

Même le corps a un rôle à jouer. Söderberg se plie à la cadence, ayant même l’air possédé à certains moments. Quelques secondes suffisent au public pour se laisser entraîner par la danseuse. Il n’est pas rare de voir des têtes et des jambes dans le public bouger au rythme de la musique, un rythme qui fait entrer en transe le spectateur.

À la fin du spectacle, Willekens prend ses feutres. Il colorie l’un de ses dessins en perspective exposés devant le public. Un microphone permet aux spectateurs d’entendre le moindre mouvement des feutres. Willekens prend son temps pour colorier l’image. Le dessin en perspective s’étend à l’infini, tout comme les applaudissements tonitruants qui concluent la représentation.

Idioter est un spectacle déjanté qui plonge le spectateur dans un autre univers. Söderberg et Willekens ajoutent une nouvelle dimension au mot « idiotie », ce qui fait d’Idioter une expérience unique pour « l’idiot » qui vit en chacun de nous.

Isa Van der Straeten

Traduction : Ben Hendrickx & Sebastian Pico Nieto, étudiants du master en traduction de la Faculté des Lettres, KU Leuven - Campus Brussel.

Lire sur le même sujet l'article made in Karoo.

En savoir plus...

Idioter
Alma Söderberg & Hendrik Willekens
Vu le 4 mai 2014 au Théâtre de la Bourse dans le cadre du Kunstenfestivaldesarts.