La musique nous accompagne partout : en voiture, dans les transports en commun, en faisant la vaisselle, sous la douche, etc. Mais quand prend-t-on le temps de vraiment l’écouter ? Faire disparaitre un sens serait peut-être une solution...

Avez-vous déjà remarqué que vous n’écoutiez plus vraiment la musique ? Moi oui. Pour tenter de la redécouvrir, je me suis glissée parmi le public d’une Blackout Sessions organisée à l’Atelier 210. Le concept : écouter un album entier, du début à la fin, dans le noir complet. Je vous raconte cette expérience particulière dans ce documentaire polyphonique. 

(La musique utilisée dans ce documentaire l’est à titre illustratif dans le but de créer une ambiance particulière, visitez le site de l’Atelier 210 pour voir y voir la programmation musicale des Blackout).