[youtube id="e7KHwC9XnUs"]
Que signifie l’irrésistible ?

Rythmique élémentaire, nappes synthétiques ; accords qui, de l’efficace, font le beau. Paroles minimalistes, lyriques ; cuivres électroniques qui soulèvent et font exulter.

La mélodie, les harmonies, emmènent ailleurs, où l’on rêve — à Trinidad pour ma part, aussi étrange que cela paraisse.

Mélancolie pop, voie d’accès rapide à la métaphysique des émotions.

Le dernier vers résume l’ensemble : I look at you and I make the same mistakes. Le premier annonçait tout : I never wanted another.

Les paroles (se) jouent de quelques mots essentiels, sous forme d’élégant collage. Manège du désir et désir de manège : near, far, nearer…

Why résonne et rime avec cry, et avec die, dernier mot du titre, lequel dit l’infini tournoiement de la vie : forever live and die.

P.-S. — Plus belle énigme du texte à mon sens : You always seem to make me feel at home.