Nouvelle scène culte sur Karoo : aujourd’hui un passage emblématique de Sur la route de Madison (1995), de Clint Eastwood !

Ils viennent de se rencontrer par hasard. Francesca monte dans la voiture de Robert pour lui indiquer le pont qu’il cherche à photographier. 

Sur place, le temps se déroule de plus en plus lentement. Une chaleur de plomb pèse sur les personnages. L’atmosphère est lourde et pesante, presque palpable.

Francesca arpente le pont alors que Robert prépare son matériel de photographie. Le temps est suspendu. Ils s’observent de loin sans presque dire un mot, en échangeant des banalités pour remplir le silence. Francesca sursaute alors qu’elle est surprise à observer le photographe au travers du pont de bois. 

Cette scène cristallise la relation emblématique du film, basée sur le coup de foudre qui se transformera en un amour fou de quatre jours. Sur ce pont, ils se jaugent. L’émotion est palpable. La timidité des personnages les rend universels. Le quatre-quatre, la chaleur, le soda, les fleurs, tous les éléments de décor et de mise en scène participent à cette scène où il ne se passe rien mais où tout se joue. Le pont de Madison est l’emblème de cet instant presque parfait et fugace du début d’un amour. Nous sommes dans les plus beaux moments d’une relation, dans le tâtonnement des premiers mots et des gestes hésitants. 

En savoir plus...

 

Sur la route de Madison

 

Réalisé par Clint Eastwood
Avec Meryl Streep, Clint Eastwood
États-Unis, 1995,
135 minutes