It’s a love song. It’s a movie. Le Colisée présente sa version de Donnie Darko.

 

Souvent à contre-pied et toujours empli d’un enthousiasme désarmant, Le Colisée vient proposer un manifeste à l’une des tendances actuelles : la reconquête de l’innocence. Il faudra délivrer celle-ci des oubliettes où elle est retenue captive.
Moult emmerdements se dressent entre le héros et son amour idéalisé, à commencer par la lassitude de l’intéressée, visible dans le clip.

Revisitant le Moyen Âge, période majoritairement oubliée des esthétiques actuelles, Le Colisée tire de son nouvel EP, Vie éternelle II, un single aux paroles énigmatiques faisant explicitement référence à l’un des films fétiches de leur génération.

« Our love grows, day by day » / « I feel it, day by day, our love dies ». Amours insatisfaites donc, plus encore quiproquos évidents dans le commentaire qu’offre le clip, où l’on voit le malaise d’une déception amoureuse exprimé avec des moyens essentiels, voire enfantins.

Musicalement, par contre, rien de candide ni de dépouillé : c’est grandiose, massif, peaufiné. On se balade, autant dans la machine à riffs que dans les grands élans épiques, progressifs, sur fond de falsetto solaire.

Aucune difficulté pourtant à associer les sonorités nostalgiques du morceau à l’imaginaire médiéval/papier mâché mis en avant par le visuel, que l’on n’aurait d’ailleurs pas pensé qualifier un jour de « rafraîchissant ». Mais c’est bel et bien le bon timing pour nous proposer de retrouver les pièces de théâtre du dimanche, celles qu’on exécutait derrière des boîtes en carton devant les adultes de la famille.

À la fin, l’amoureux transi se console avec une manette 1. Et avec ses potes surtout. Les grands élans de la vie.

En savoir plus...

Donnie Darko Le Colisée présent sur l'EP Vie éternelle II Leur bandcamp

  1. Jeu de mot facile.