Rédacteur Elias Preszow

Agent d'accueil.

Ses articles

  1. scène

    Voici mon cœur,
    c’est un bon cœur

    Voici mon cœur, c’est un bon cœur, ce sont des poèmes de femmes amérindiennes mêlés à la danse et à la musique par une actrice, un danseur-chorégraphe et un musicien. Anne Alvaro, Thierry Thieû Niang et Nicolas Daussy interrogent nos mots, nos origines, le temps présent. Quel est le temps du cœur…

  2. cinéma

    Ce lait
    qui coule
    dans nos veines

    À propos de Mektoub, my Love. Canto uno d’Abdellatif Kechiche, festin de formes, de couleurs et de sons. Après en avoir discuté à tort et à travers, vient le temps de le regarder. De confronter l’opinion aux images, l’a priori aux mirages… On lui reproche d’emblée sa complaisance, d’être devenu systématique, d’avoir…

  3. livres

    Arthur Rambo, frérot !

    À propos de Rimbaud le fils de Pierre Michon : une parole traversière qui cherche à ne pas se faire écraser, entre deux livres, deux mots captés.

  4. Art & Ko

    Albert Renger-Patzsch
    Les choses ?

    Considéré aujourd’hui comme l’une des figures les plus importantes et les plus influentes de l’histoire de la photographie du XXe siècle, Albert Renger-Patzsch (1897-1966) faisait l’objet d’une exposition hommage au Jeu de Paume à Paris jusqu’au 21 janvier 2018.

  5. Art & Ko

    La berceuse et le destin,
    récit d’une visite

    L’intime et le monde ? Qu’est-ce que je risque à écrire là-dessus ? Tout.   Et d’abord ma vie. Ma vie de papier, de tête pensante : être de fumée, de brume et de néant… Il n’y a donc rien à perdre, il faut se hâter ! Des mots face à la…

  6. Art & Ko

    Paysages français
    Des aires étrangement dépeuplées

    Notes sur l’exposition Paysages français. Une aventure photographique (1984-2017), présentée à la Bibliothèque nationale de France jusqu’au 4 février 2018. Les images cueillies au passage, comme un insecte sur lequel la main se ferme, et l’on n’est même pas sûr de l’avoir attrapé. On ne sent presque rien, seul un petit grattement-frottement…

  7. scène

    Clara Haskil,
    prélude et fugue

    Incandescence

    Dans le rideau de Max, tout est noir… Sauf Clara, ombre blanche qui saute aux yeux : assise de profil, devant son piano, elle nous regarde. Et puis, aussi, des sommets de montagnes enneigés, en haut à gauche, et un chat enroulé sur lui-même, en bas à droite, Carapate, le chat. Noir…

  8. scène

    Ses Majestés
    « Respire, ma sœur,
    respire, mon frère »

    Karoo avait déjà rencontré le danseur et chorégraphe Thierry Thieû Niang en 2014 à l’occasion d’un spectacle du festival KICKS. Retour aujourd’hui sur Ses Majestés, découvert le 8 octobre au Théâtre Gérard-Philippe de Paris. … des passages, des chemins, des cris de joie, des silences retenus qui vont de la salle au…

  9. livres

    Mort à jamais ?
    C’est possible :

    Aussi fallait-il me résigner, puisque rien ne peut durer qu’en devenant général et si l’esprit ment à soi-même, à l’idée que même les êtres qui furent les plus chers à l’écrivain n’ont fait, en fin de compte, que poser pour lui comme chez les peintres. Parfois, quand un morceau douloureux est resté à l’état d’ébauche, une nouvelle tendresse, une nouvelle souffrance nous arrivent qui nous permettent de le finir, de l’étoffer.

  10. livres

    Avant les bœufs :
    la charrue aux chiens !
    (à propos de Robert Pinget)

    Quelqu’un comme Robert Pinget survient sans doute dans l’histoire de la chose littéraire pour démontrer la fécondité d’un pareil paradoxe : quand rien devient tout ; moins plus, etc. Attention de ne pas donner dans le genre précieux qui est le plus facile. Et si la facilité l’amuse ? Qu’il se remette plutôt au jeu…