Noël prend un autre sens chez Martin Scorsese. 

Dans Goodfellas (les Affranchis), l’extraordinaire récit de gangsters de Martin Scorsese, les hits sirupeux de la musique américaine servent de bande-son aux vies de personnages violents : l’ascension d’un jeune homme dans la mafia est ainsi rythmée par la chaleureuse voix de crooner de Tony Bennett. Même les meurtres qu’ils commettent s’accompagnent parfois de chansons hippies.

Ces contrastes forts ont pour effet vicieux de donner aux mélodies les plus sucrées un arrière-goût de sang.

Si j'entends « Christmas (Baby Please Come Home) » de Darlene Love, ou « Frosty the Snowman » des Ronettes, chansons de Noël par excellence, les voix de leurs interprètes sont désormais indissociables des célébrations de Noël de ces mafieux, après leur casse du siècle – et avant leur disparition prématurée. Il faut un certain talent pour rendre leurs méfaits aussi délicieux, tout comme il faut une certaine virtuosité pour « ruiner » irrévocablement d'inoffensives musiques pop, et Martin Scorsese dispose des deux.

 

En savoir plus...

Goodfellas Réalisé par Martin Scorses Avec Robert De Niro, Ray Liotta, Joe Pesci, Lorraine Bracco, Paul Sorvino États-Unis, 1990 145 minutes