Les Bords du monde, spectacle présenté à Paris du 12 au 22 avril par la Compagnie Ophélia Théâtre, nous offre un mélange équilibré de danse, de théâtre et de musique.

Les Bords du monde, créé en partenariat avec la Compagnie buissonnière, rassemble des artistes venus de Syrie, des favelas brésiliennes, du Togo, du Maroc ou encore de Côte d’Ivoire, balayant les frontières entre les cultures et libérant une énergie qui soulève le cœur et l’esprit, qui décape et bouscule.

© Laurence Fragnol

Une partie de la musique est jouée en live, sur scène. Elle se base essentiellement sur les percussions, mais aussi sur quelques instruments traditionnels, comme le guembri marocain.

Les mouvements de danse, proches de la transe, suggèrent le mal-être, les aspirations, la vie et ses difficultés et parfois, la survie. L’expressivité charnelle semble être un exutoire par lequel la douleur, la tristesse et la misère peuvent être exorcisés. Les artistes, tour à tour, effectuent également des interventions parlées ou chantées, poétiques parfois, authentiques toujours. Le spectateur est entraîné dans un tourbillon de rythmes frénétiques dont il ne sortira pas indemne.

La troupe travaille des sujets actuels et quotidiens : les petits boulots, l’immigration, la violence, la famille, la société... mais sans jamais modifier le spectacle au regard des nouveaux évènements, cherchant toujours le plus ancien et le plus profond des sentiments. Construit sur base d’improvisations, le spectacle possède une dimension très spontanée.

Comme on peut le lire dans la note d’intention du programme : « La présence sur scène n’est ni innocente ni gratuite, mais nourrie, vitale, portée par une énergie de vie des artistes confrontés, pour certains, à la violence et à la pauvreté. C’est du feu. »

© Laurence Fragnol

Le corps de l’artiste, fier et résistant, à quelque chose à dire. L’ensemble musique-théâtre-danse dépasse le simple jeu théâtral, avec une énergie constamment prête à se libérer. Le but n’est pas d’adoucir le réel, mais de le révéler, de lui faire face, de l’affronter. Le public est confronté à de multiples récits de vie, complexes, avec un message à faire passer.

Dans une expression pure et brute, les corps se déchaînent avec provocation, pour dire au monde entier ses frustrations, attentes et revendications.

Avec des artistes venant d’Afrique, d’Europe et d’Amérique du Sud, cette production nous offre une vraie rencontre entre trois continents. Intense et vrai, avec un niveau technique et artistique très impressionnant, les Bords du monde est un spectacle percutant.

En savoir plus...

Les Bords du monde
Dramaturgie et mise en scène de Laurent Poncelet

Avec Gabriela Cantalupo, Tamires Da Silva, Abdelhaq El Mous, Zakariae Heddouchi, Marcio Luis, Ahmad Malas, Mohamad Malas, Lindia Pierre Louis, Lucas Pixote, Germano Santana, Clécio Santos, Sodjiné Sodetodji