critique &
création culturelle
Motherland: Fort Salem
La voix des sorcières

Aussi captivant que surprenant, Motherland : Fort Salem nous invite dans une uchronie où les sorcières sont devenues les soldats de l’armée américaine.

Il y a 300 ans, les sorcières de Salem ont mis fin aux persécutions dont elles étaient victimes en acceptant de mettre leur pouvoir au service de la nation américaine. Depuis, chaque année, de nouvelles recrues intègrent Fort Salem, où elles s'entraînent à devenir des soldats efficaces pour défendre et protéger les États-Unis, d’autant plus qu’une nouvelle menace est apparue : la Spree, un groupe de sorcières qui souhaitent venger les violences du passé.

Motherland : Fort Salem suit le parcours de trois nouvelles recrues, une unité aussi explosive qu’harmonieuse. Leurs différences les confrontant au début, on les découvre de plus en plus complémentaires et soudées. Elles vont chacune évoluer personnellement au fil de l’histoire en remettant en question leurs espérances, leurs valeurs et leurs blessures passées jusqu’à en dépasser certaines. Elles vont apprendre l’une de l’autre et devenir une unité qui questionne l’autorité pour se rapprocher de ce qui est bon. De nombreuses valeurs sont d’ailleurs soulevées tout au long de l’intrigue tel que l’amitié, le pardon, la confiance, le courage... Quant à leurs entraînements, ils sont avant tout d’ordre physique et bien que chaque sorcière de Salem ait des pouvoirs propres, leur plus grande force commune réside dans la manipulation de fréquences sonores par le biais de la voix. Au sein de cette unité, la voix est un pouvoir comme une force : elles combattent tout comme elles s’expriment.

Cette uchronie révèle un monde moderne lié à un univers fantastique innovant et original par rapport aux conventions habituelles que l’on retrouve dans les histoires de sorcières, un point fort qui attise la curiosité et permet aux spectateurs de s’y projeter avec enthousiasme. Les personnages sont charismatiques : ils présentent chacun des valeurs propres qu’ils soutiennent fermement, ce qui fait d’eux des personnalités affirmées auxquelles on s’attache tout comme on s’identifie. Cette série présente également une société matriarcale mettant ainsi en valeur les femmes en leur donnant tous les rôles principaux et en présentant des caractères dominants à la fois forts et sensibles.

Cette courte série est composée de dix épisodes qui se terminent chacun par l’annonce d’un nouvel élément. La série est ainsi traversée par un suspens aussi captivant que surprenant. Le spectateur est témoin d’une mascarade dont il décortique les indices et anticipe les conséquences. Une seconde saison a été dernièrement annoncée. Mêlant intrigue politique et des drames personnels, elle capte l’attention et nous ensorcelle par son univers.

Même rédacteur·ice :

Motherland : Fort Salem

de Eliot Laurence

avec Taylor Hickson, Amalia Holm, Demetria McKinney

USA, 2020

1 saison de 10 épisodes

Voir aussi...