[youtube id="4BncWhMIAvE"]

2004, j’avais quatorze ans. Obnubilé par System of a Down et Dream Theater, David Bowie n’était encore qu’un nom aux quelques tubes, somme toute inintéressants. Jusqu’à ce DVD live, Reality.

Instinctivement séduit par son batteur de l’époque, Sterling Campbell, c’est sur Battle for Britain (The Letter)1 que celui-ci finit par me captiver. Son style à la fois rock et gospel, son énergie, son sens de l’improvisation et son à-propos m’avaient bouleversé. Quant à la chanson, loin d’être incontournable, elle a néanmoins le mérite d’être savamment produite, et représente ainsi l’un des jalons importants de mon adolescence.

Bowie l’interprétait déjà au Point Theatre de Dublin en 1997, dans une version qui semblait bien plus franche et énergique que celle de 2004.

[youtube id="cO-muwz10Sk"]


  1. Troisième plage de l'album Earthling, son vingtième album, sorti en 1997. Notons que ce disque a été produit par Bowie lui-même, ce qu'il n'avait plus fait depuis Diamond Dogs en 1974.