La semaine dernière, comme chaque semaine, j’ouvre Spotify et me plonge dans ses « découvertes de la semaine »...

C’est une bonne semaine. Je note le nom de quelques artistes, et compte y revenir plus tard. C’est désormais un rituel, même si je sais que je n’y reviendrai probablement pas ; j’ai aussi pris l’habitude de ne jamais y revenir. Mais le geste me donne bonne conscience.

Et puis cette chanson démarre.

 

 

Et là, c’est étonnant : toutes les dix secondes, jusqu’à l’arrivée de l’italien, je suis surpris. Rien ne me semble évident, chaque nouvel élément sonore est inattendu. Une chanson (trop) pop savamment écrite. Ça fait du bien.

Bon, celle-là, je me la fais une deuxième fois.

En savoir plus...

Tabú

Gustavo Cerati

sur l’album Bocanada

Ariola Records, 1999