Nouvelle scène culte sur Karoo ! Aujourd’hui un passage emblématique : l’ouverture de Footloose (1984), de Herbert Ross !

Dans la petite ville de Bomont, on ne danse plus depuis que le fils du pasteur est mort dans un accident de la route alors qu’il revenait d’une fête. « Le rock'n'roll est obscène ! », scande le pasteur dans son sermon, pendant que sa fille, Ariel, se refait discrètement les ongles. 

 

Puis Ren McCormick arrive de Chicago avec sa mère. Dans la grande ville, on peut lire Abattoir 5, on peut sortir en boîte, on peut écouter de la musique à fond dans sa voiture ou dans la rue. Le choc est rude pour Ren, qui cherche simplement un moyen de se défouler. Il trouve un job plutôt physique, se dépense sur des barres asymétriques, mais il n’en a jamais assez. Il veut danser. Il décide alors de tout faire pour montrer au pasteur et à la ville que la musique n’a rien de diabolique.

Le ton est donné dès le générique d’ouverture : des dizaines de pieds qui dansent sur la chanson de Kenny Loggins, Footloose. Chaque paire son style, mais chacune chargée d’un enthousiasme et d’une rage de vivre.

« Faut que je me déchaîne, ou je vais détruire la ville, faut que je me lâche, que je lâche mes pieds. »

Kenny invite tout le monde à sortir de son petit quotidien juste pour quelques instants, pour quelques pas de danse avant qu’ils ne deviennent tous dingues.

En savoir plus...

 

Footloose

Réalisé par Herbert Ross
Avec Kevin Bacon, Lori Singer, John Lithgow, Chris Penn
États-Unis, 1984
107 minutes