Pour la dernière galerie de l’année, Karoo a rencontré Cindy Herman, étudiante en deuxième master aux Beaux-Arts de Liège. Avec Zoé Médard et Martin Theiner, elle exposait jusqu’au 26 juin son travail de fin d’études aux Chiroux. Leur thème commun : la disparition.

Cette exposition a aussi été l’occasion pour Cindy de présenter une autre partie de ses recherches. Son Cabinet des curiosités porte bien son nom. En exclu sur Karoo, voici quelques images de ce qu’elle a exposé. Et n’oublie pas, tu peux cliquer sur une image pour accéder à une exposition horizontale !

l’exposition

Intimité d’une chronophobe

Nous ne sommes que des FICTIONS dont on finit tôt ou tard par se désintéresser. Qu’on finit par délaisser au fond d’une cave ou d’un grenier,
Comme un vieil objet de famille,
Des photos sur lesquelles je ne reconnais plus personne ...

 

Cindy Herman / Cabinet des curiosités. Chiroux, 2016.
Cindy Herman / Cabinet des curiosités. Chiroux, 2016.

 

Cindy Herman / Cabinet des curiosités. Chiroux, 2016.
Cindy Herman / Cabinet des curiosités. Chiroux, 2016.

Chronotrophes d'une chronopathe

Que restera-t-il de nous, pauvres fantômes?
Hamsters déchus dans la grande roue silencieuse et infinie,
Tournant de plus en plus rapidement vers un parfum d’éternité
dont on ne fait déjà plus partie à partir du moment où l’on commence enfin à s’en rendre compte ?

Cindy Herman / Cabinet des curiosités. Chiroux, 2016.
Cindy Herman / Cabinet des curiosités. Chiroux, 2016.
Cindy Herman / Cabinet des curiosités. Chiroux, 2016.
Cindy Herman / Cabinet des curiosités. Chiroux, 2016.

SUFFIXITUDE DU TEMPS

Contrainte à disparaître demain,
Je collecte les traces d’un passé futur qui arrive déjà.

Hantée par la disparition, l’effacement, le non-accessible, l’oubli...
Je m’attache à collecter des petites traces, à les déceler, les éparpiller, les faire voir.

Traces d’un passé privé de son essence qui ne fait que perdurer comme il peut, Je m’y aliène.

Traque, observe, triture... tente de mémoriser.

 

Cindy Herman / Cabinet des curiosités. Chiroux, 2016.
Cindy Herman / Cabinet des curiosités. Chiroux, 2016.

 

Collecte, collectionne, emballe, enveloppe, tente de conserver.

Ne fais que rendre flou...

Que restera-t-il de nous dans deux cents ans ? Comment se révéler véritablement ?

Impossible.
Tentatives vaines et éternelles.

Même si je mets en boîte, montre, partage, révèle, Tout est biaisé, finitude et fictionnalité.

 

Cindy Herman / le disparition. Chiroux, 2016.
Cindy Herman / la disparition. Chiroux, 2016.

 

Rendre visible l’invisible, c’est difficile. Les histoires, on aime trop ça ! Seules les fictions nous intéressent.

La vérité crue nous déplaît...
C’est plus facile d’ignorer ou d’oublier cette réalité pourtant si insaisissable. Après tout, ce ne sont que des images.

Enveloppe-chrysalide que l’on s’autocrée. On cache, occulte, fait disparaître.

 

 

Cindy Herman / la disparition. Chiroux, 2016.
Cindy Herman / la disparition. Chiroux, 2016.

Et moi, je déambule seule dans ce camp de concentration dont les cadavres s’empilent sous nos pieds,
Que j’écrase et piétine chaque jour sans m’en rendre compte.

Et le monde, lui, continue comme ça, comme si de rien n’était, Comme si rien ne s’était passé.

Ce n’est pas si facile de devenir nuage.

Cycle infini. Passage. Disparition. Conservation. Vanité. Éternité. Collecte de fragments. Mes curiosités.

Oubliez-moi, comme tous les autres !

Mémoire réflexif

Vous ne trouverez nulle part ailleurs ce qui suit : Cindy nous a permis d’entrer dans son mémoire réflexif, autrement dit son travail de fin d’études, dans lequel elle fait évoluer ses idées et ses thèmes favoris, et où l’on constate que son questionnement perpétuel l’amène à se servir de plusieurs médias. Entre photos, écriture, extraits de vidéos et œuvres plastiques, Karoo est entré dans l’esprit de Cindy pour en extraire quelques bribes.

Chapitre 4

Obsessions maladives (extrait)

129
Sans titre / Cindy Herman - 2016.

 

Mettre en boîte de l’entre-temps

Filmer, photographier, dessiner, mettre en forme
Pour fixer un moment unique,
Capturer un laps de temps appartenant à une réalité particulière.

Conserver, Éterniser.

 

 

 

Je m’efforce d’être rapide et silencieuse car lorsqu’on fait ou choisit de mettre en boîte, la vérité et l’essence même du moment s’en va.

131
Sans titre. / Cindy Herman - 2016.
132
Sans titre. / Cindy Herman - 2016.

 

 

Ma COLLECTION personnelle consiste à collectionner le monde : MON monde.

Tout collecter avant que mon œil ne perde sa capacité de VOIR ou avant que je ne perde l’occasion de voir.

 

 

 

 

133
Sans titre. / Cindy Herman - 2016.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sans titres. / Cindy Herman - 2016.
Sans titres. / Cindy Herman - 2016.

Chapitre 5

Réflexions (extrait)

Je me rends compte aujourd’hui que j’ai toujours préféré la PLUIE au beau temps.

142'
Réflexions.
Cindy Herman - 2016.
143
Réflexions.
Cindy Herman - 2016.
149
Réflexions.
Cindy Herman - 2016.

 

 

 

Je n’arrive plus à distinguer mes ombres, mes miettes éparpillées...

 

 

 

 

 

Réflexions. Cindy Herman - 2016.
Réflexions.
Cindy Herman - 2016.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réflexions. Cindy Herman - 2016.
Réflexions.
Cindy Herman - 2016.

 

Réflexions. Cindy Herman - 2016.
Réflexions.
Cindy Herman - 2016.