Isabelle Escande a grandi en banlieue parisienne. Elle est arrivée à Bruxelles il y a huit ans pour étudier le dessin à La Cambre. Aujourd'hui, elle essaie de l’enseigner aux autres. Elle fait du dessin parce qu’elle trouve que le monde est plus beau quand il est dessiné.

 

 

Les dessins que j'ai sélectionnés sont issus de trois séries différentes, mais ils ont en commun un questionnement sur le temps qui passe, et sur la subjectivité de notre rapport au temps.

Retrouvez-la également lors de l'expo Friche 2016 du 16 au 24 avril - vernissage le 15 avril.
Karoo vous propose une visite verticale ou horizontale :
descendez tout au long de la page ou cliquez sur la première image et voyagez d'image en image.


1
peut-être j'avais voulu défaire les écueils dans la syllabe voir où elle dort
10 x 15 cm | 2016




2
accepter espace sans moi est ma plus belle chance
15 x10 cm | 2016




3
où avais-je laissé neige s'ajoutant à la neige sans y ajouter
10 x 15 cm | 2015




4
1er avril 2015
9 x 32 cm | 2015




5
22 octobre 2014
9 x 32 cm | 2014




6
23 septembre 2014
9 x 32 cm | 2014




7
4 septembre 2014
9 x 32 cm | 2014




8
16 octobre 2014
9 x 32 cm |2014




9
Soudain, Gbagbo est là
125 x 157 cm | 2011




10
L'affaire DSK
140 x 158 cm | 2011