La démarche artistique de Stephan Goldrajch s’incarne à travers différentes techniques (crochet, tissage, broderie, couture…). Elle repose aussi sur l’impératif de créer du lien et de générer des relations. Il aime travailler avec des non–initiés, avec ceux qui précisément ne jouent pas le jeu de l’art et qui se laissent saisir par une expérience mystérieuse. Expérience qui renverse les rôles et les conventions : le beau, le moche, le vieux, le jeune, le noble, le mineur, etc. Il part le plus souvent de carences et de manques pour réécrire une histoire, la refondre et créer un ailleurs.

Les habitants du home des Ursulines contribuèrent pendant une période de six mois à l’élaboration des costumes. Ils ont été d’une certaine manière les mentors de Stephan en lui transmettant leur connaissance technique. Le but était de développer au bout du parcours un événement performatif dansant. Le home s’est ainsi métamorphosé en galerie, en terrain d’exploration artistique. Les résidents, comme le personnel hospitalier, sont devenus non pas spectateurs d’une exposition, mais acteurs d’une performance bouleversant les rôles et les statuts de chacun. Les masques ont aussi été exposés en 2012 au musée d’Ixelles durant l’exposition collective Pop-Up – Liens artistiques.

Retrouvez Stephan Goldrajch sur son site.



masque1



masque2



masque3



masque4



masque5



masque6



masque7



masque10



masque11



perf_home_ursulines3-700x495



perf_home_ursulines5-700x495



perf_home_ursulines8-700x495



[vimeo id= »71746895″]