Né à Liège en 1965, Serge Delaive est poète, romancier et photographe. Une anthologie de ses poèmes, la Trilogie Lunus, vient de paraître  aux éditions L’Arbre à paroles. Lauréat de la bourse « année sabbatique » de la Fédération Wallonie-Bruxelles, il rédige actuellement un recueil de poésie et un nouveau roman.

Quel livre emporterez-vous cet été en vacances ?
En vacances je n’emporterai rien. Mais l’été dure trois mois cette année pour moi, par chance. Et les premiers livres à faire surface sur le tas à côté de mon lit sont dans l’ordre : Occupe-toi d’homélies de Blavier, JR de Gaddis, les Corrections de Franzen, le Monde d’hier. Souvenirs d’un Européen de Zweig et Mémoires sauvés du vent de Brautigan. Bien sûr, rien ne se passe jamais comme prévu ; d’autres livres s’intercaleront dans la pile. Bien sûr, il y aura des poèmes.

Quelle serait la destination idéale pour vos vacances ?
J’aimerais bien aller sur la Lune. Et au-delà.

Quelle serait votre activité estivale préférée ?
Rester vivant.

blavierQuelle activité culturelle (film, pièces, livres) retenez-vous de la saison qui vient de s'écouler ?
Ouh la la la, tant et tant et tant que tout se mélange. En plus, depuis que je suis vieux, je perds la mémoire. J’ai aimé tout ce que j’ai lu, des recueils, et des fameux, des romans, et des fameux, mais j’ai détesté lire le journal. D’ailleurs j’ai arrêté. Au théâtre, c’était toujours chiant, plus ou moins à côté de la plaque, je m’en souviens. Sauf Quelle que soit l’issue de la compagnie Espèces de… Ça, je m’en souviens : c’était bien. Des films : tant et tant et tant que tout se mélange. Là, je me souviens d’Interstellar. Sans doute pas le meilleur mais le premier à percer la croûte de la mémoire. Aussi le film Amours réalisé par Delphine Noels avec les élèves de dernière année du Conservatoire de Liège. Et, revu par hasard à la télé, avec toujours autant de plaisir, Jeremiah Johnson. C’est ce qui remonte en premier, de manière aléatoire. Et encore plein de séries, sacrément bien foutues, dont surtout True Detective, mais aussi Vikings, Real Humans, la dernière saison de Mad Men… Et encore plein de musique.

Quels sont vos projets pour la rentrée ?
Rester vivant.