Serge Demoulin est un homme de théâtre. Il a joué dans plus d’une soixantaine spectacles sur différentes scènes de notre communauté. Récemment, Karoo l’a vu pour vous au Rideau dans la Ville de Crimp. Il a écrit et joué le Carnaval de l’ombre, en tournée cet été. Il enseigne aussi au Conservatoire de Bruxelles.

9j.demoulin

Quel livre emporterez-vous en vacances ?
L’Amour et les forêts, un roman d'Éric Reinhardt. C’est un livre que j’ai acheté l’année dernière. Un livre en retard. On m’a demandé de le lire car c’est possible d’en faire une adaptation théâtrale.

L_Amour_et_les_ForetsQuel sera votre programme de l’été ?
Du 2 au 13 juillet, je serai au festival Vacances de Stavelot, le VTS puisque j’assure la direction du festival avec Patrick Donnay. Le festival a cinquate ans cette année, c’est une belle histoire. Je suis originaire de cette région, de Waismes. Je découvre les difficultés de la programmation. Heureusement, je ne suis pas tout seul. On propose une chouette programmation. On accueille Geoffrey Oryema, Francis Perrin, David Murgia…
Et après jachère : vacances, vacances.
Et fin août, je répète un spectacle sur Virginia Woolf.

Avez-vous des projets pour la rentrée ?
Je jouerai Tristesse, animal noir d'Anja Hilling, mis en scène par Georges. On le présentera au Public et à Louvain-La-Neuve.
Je donne cours d’art dramatique au Conservatoire de Bruxelles.

Quel spectacle vous a marqué cette saison ?
M’appelle Mahomed Ali de Dieudonné Niangouna. Un spectacle d’une simplicité et d’une force déconcertante. Un homme seul en scène. C’est profond, drôle et profondément humain.

Quelle est votre définition du mot « vacances » ?
Recharger les batteries intelligemment : vaquer, voguer.

Quelle serait votre destination vacances idéale ?
Un petit chalet près des bois pour faire des promenades en forêt avec de l’eau pas loin.