On ne présente plus Thomas Gunzig, sauf peut-être à la grande tante Imelda qui a encore oublié de prendre sa pilule ce matin. Mais comme elle lit Karoo tous les jours, le problème est déjà réglé !

11719994_10152954827227483_290466700_n

Quel livre emporterez-vous cet été en vacances ?
Je vais répondre de manière professionnelle, c’est à dire en disant la vérité. Je vais emporter trois livres en vacances : deux choisis parmi l’immense pile qu’on a reçu pour la sélection Rossel (70 bouquins à lire), et un troisième, que je connais par cœur : Mon chien stupide de John Fante. Pour travailler donc, puisque je vais être amené à l’adapter au cinéma avec Jaco Van Dormael.

Quelle serait la destination idéale pour vos vacances ?
La destination idéale serait une destination hybride, pleine de contradictions : j’aimerais à la fois avoir des journées fraiches et vertes, avec la violence des éléments et très peu de monde comme en Bretagne, tout en bénéficiant du côté tropical des Caraïbes, avec la mer turquoise, les rouleaux, des choses exotiques à manger. Je rêverais de beaucoup de calme mais d’une présence de gens qui pourraient de temps en temps s’occuper de mes enfants quand ils ont envie de jouer. Enfin, j’adorerais que ça soit tout près mais que j’y sente très très loin.

Quelle serait votre activité estivale préférée ?
Pouvoir commencer ma journée en écrivant un peu au réveil avant de déjeuner, trainer dans mes draps. Je me réveillerais à 8h30 et je bosserais jusqu’à 11h, pour pouvoir passer la journée avec ce délicieux sentiment du devoir accompli. Ensuite, j’adorerais pouvoir me défoncer dans un sport douloureux, épuisant et dur, très physique, après quoi j’aimerais beaucoup pouvoir ne rien faire pendant une heure ou deux avant de pouvoir boire de l’alcool à midi (ce que je ne fais jamais pendant l’année, la seule condition étant de pouvoir faire la sieste après). Je passerais ensuite le reste de l’après-midi à regarder un bon film.

mon-chien-stupide-542777

Quelle activité culturelle (film, pièces, livres) retenez-vous de la saison qui vient de s'écouler ?
Trois films : Birdman, Ex Machina, un film de science-fiction totalement improbable. Un scénario, pour être bon, doit être plus malin que les spectateurs : c’est tout à fait le cas pour celui d’Ex Machina, qui est formidablement bien construit; It Follows, un film d’épouvante qui peut se targuer de renouveler le genre. Extrêmement poétique et intelligent, un très beau film sur la manière dont l’amour arrive dans la vie d’une jeune fille, l’amour, le vrai, puis l’amour physique, et comme le rapport au corps est à l’étrangeté au quotidien.

Quels sont vos projets pour la rentrée ?
Un spectacle au Bozar le 30 septembre, Nostalgia for the Orient-Express, qui alliera récits et mélodies et dont les profits iront à la fondation Saint-Jean. Je dois travailler sur ce scénario d’adaptation de Mon chien stupide, terminer le scénario d’une bande dessinée que je réalise avec deux personnes assez formidables (NDLR : Jaco Van Dormael et François Schuiten, on est d’accord avec lui) pour faire une espèce de spin-off de Blake et Mortimer. À partir de la mi-août, toujours avec Jaco, la mise en mouvement de Cold Blood, la suite, quelque part, de Kiss & Cry. Je suis également censé avancer dans un roman qui portera un titre dont je suis très fier parce qu’il est simple et joli : La vie sauvage. Bref, la rentrée…