Tout cet été, Karoo vous propose les cartes postales de vacances inédites et presque vraies
‒ ou vraiment loufoques ‒ envoyées par ses envoyés spéciaux à travers les mondes...

 

Cher Pierre,

Pensées de Mont Roux, en Suisse, où j’assiste au Festival d’Art Impossible. J’ai eu la chance de participer à une tentative de non-réalisation du théâtre de la férocité d’Adrian Tonnutau d’après les préceptes du philosophe Désiré Jacquard. Celui-ci a thématisé l’impossibilité de l’existence du théâtre de la férocité, puisqu’il ne peut pas être une représentation mais ne peut pas davantage exister sans représentation. Les spectateurs ont dès lors assisté à un spectacle vide, enfermés dans une salle de théâtre une nuit entière. Les discussions ont été assez fantastiques même si on a frôlé le pugilat.

Pour me changer les idées, je me suis ensuite rendue au très pittoresque musée de la casquette local – ce fut très méditatif.

Je vous embrasse,

Laurie F. Emmerson