Dès ce 1er septembre, Karoo applique les nouvelles recommandations sur les accords du participe passé. Pourquoi ? Les arguments suivent...

 

 

Avant de les entendre, prenez le temps, si vous ne l'avez pas déjà fait, de relire la proposition et la tribune publiée dans Libération.

 

« C'est une proposition qui fait appel à l'intelligence, et non au dressage. »

 

« J'ai jamais connu la règle du "être" et "avoir", donc je ne peux pas répondre à votre question. (Rires.) »

 

« Il ne s'agit pas d'empêcher les gens de maintenir leurs habitudes, mais de ne plus perdre du temps et de l'énergie pour essayer de l'appliquer. »

 

« L'écrit pourrait se calquer sur la vraie logique de la langue. »

 

« Il existe une espèce de hold up : l'accord du participe passé fait partie de l'identité culturelle française. C'est un vrai scandale. »

 

« Cette règle est incohérente. »

 

« Le gain de temps est le plus important. L'orthographe n'est que le vecteur de la langue. Il faut que les enseignants puissent se consacrer à l'essentiel. »

 

Voici le logo à ajouter à vos textes s'ils adoptent ces nouvelles recommandations.